Edition du 22/07/2006

EDITO

Bonjour à tous,


Je vous rédige cet édito en direct de la Bretagne, sous la plume de Payda, où Skreo et moi passons nos vacances. le ciel est bleu, le soleil brille, bref tout va bien. Nous sommes cependant fortement marqués par l'actualité. En effet depuis plusieurs semaines, la situation se dégrade au Liban. Liban qui se prépare à affronter une nouvelle guerre.
Nous pouvons nous interroger sur le fait de savoir si Israel a le droit de lutter de cette façon contre les terroristes et de faire la guerre a un pays sans la déclarer, de savoir pourquoi l'onu est elle si silencieuse à ce sujet.
Le Moyen orient va -t'il encore s'embraser? sans que personnes ne proteste?et encore moins les USA?
Et voilà, c'était la minute géopolitique du jour! Je tenais à attirer votre attention sur ce point, mais l'important étant que vous passiez de bonnes vacances!

Divarvel


Chapitre 2 : Premiers pas sur Murtyland


Par cette belle matinée de printemps, les deux bébés murties commencèrent donc leurs premiers pas sur ce qui sera très bientôt Murtyland. Leur forme ronde, dépourvue de membre, n'était guère pratique pour se déplacer et attraper leur nourriture.

Ils avançaient donc par petits bonds et se nourrissaient de baies poussant au ras du sol.

Cette planète regorgeait heureusement d'une multitude de ressources et nos petits murties n'eurent donc pas à se soucier de leurs repas.

Ils restèrent très longtemps dans la forêt où ils naquirent, par peur de s'aventurer trop au dehors. La rapidité n'étant pas leur point fort, ils préféraient les buissons sur et denses de leur habitat d'origine.

Néanmoins, ces années ne furent pas perdues pour autant. Effectivement, à ce stade de l'histoire il est bon de préciser deux choses. La première est que le temps passe beaucoup plus vite sur Murtyland que sur Terre, la seconde, que les Murties sont dotés d'une capacité d'adaptation beaucoup plus importante que la notre. Probablement est-ce là l'oeuvre de notre sorcier qui a voulu que son peuple se développe plus rapidement que les humains afin d'acquérir un savoir important avant que sa fin n'approche.

 

Uloma et Tiradia, s'installèrent donc progressivement au coeur de l'immense forêt de Murtyland. Les arbres gigantesques se présentaient comme le lieu idéal pour y construire une maisonnette haut perchée, à l’abri de certains animaux peu accueillants envers ce nouveau peuple. Grâce à un système ingénieux de cordages et de poulies, ils pouvaient y grimper sans trop d'efforts.

Ils apprirent comment faire du feu pour se réchauffer l'hiver et purent ainsi cuirent leurs aliments. Ils s’initièrent également à l’art du langage. Leur langue était, vous vous en doutez, le Murtisien. Mais Liralath les avait doté également d'un français très ancien dont ils se servaient peu, préférant de loin leur véritable idiome. Instinctivement, ils nommèrent les choses qui les entouraient et fondèrent ainsi un langage construit.


Ils se passionnèrent dans l’étude des plantes, différenciant les herbes toxiques et les plantes médicinales. Cela leur semblait si facile et si passionnant! Mais là encore oeuvrait le génie de Liralath qui leur avait transmis sa passion et son savoir.

Inconsciemment donc, les Murties possédaient la force et la connaissance du sorcier, mais ils la découvraient petit a petit, en explorant leur monde.


C’est ainsi qu’ils grandirent, étendant leur territoire, développant leur force, leur agilité et leur intelligence. Ils évoluèrent et de petites pattes commencèrent à pousser, leur permettant de se déplacer de manière beaucoup plus rapide, et donc de découvrir de nouveaux horizons…

Payda