Edition du 10/06/2006

Edito

Bienvenue pour cette première édition de l'Echo de Murtyland ! Je voulais tout d'abord remercier toutes les personnes nous ayant aidé à mettre en place ce tout nouveau journal !
Je désirerais par la suite insister sur des notions, qui peuvent paraître anodines mais qui sont pourtant fort importantes. Je veux par là évoquer les notions de respect d'autrui et du travail d'autrui, de tolérance et tout simplement de politesse. Insulter une personne simplement parce que l'on ne l'aime pas, laisser entendre, sans connaissance de cause, qu'elle ne fait rien de bon en ce monde, la traîner plus bas que terre, bref faire preuve d'une forte animosité envers elle, alors qu'elle ne le mérite pas forcément, n'est pas la meilleure chose à faire. Je n'aurais donc qu'un conseil à vous donner : privilegiez le dialogue à la guerre, les effets en sont souvent plus bénéfiques.
Mais pour revenir au vif du sujet, nous vous avons donc concocté une édition explosive, qui, je l'espère, correspondra à vos attentes. Vous découvrirez enfin la vérité sur l'étrange comportement de notre maire ! Un petit récapitulatif des news sera également présent, et pleins d'autres surprises ! Mais je vous laisse découvrir tout ceci par vous même ^^
Payda

Le maire ensorcelé !

Un petit retour sur le comportement mystérieux, au cours de ces derniers mois, de notre maire Murtylandais. En effet, bon nombre de décisions, toutes plus contradictoires les unes que les autres, des chantiers inutiles et qui restent inachevés, des dépenses considérables pour l'implantation d'arbres aussitôt arrachés... La ville entière était en alerte, s'attendant chaque jour à une décision abracadabrante. Nos fidèles policiers décidèrent néanmoins d'enquêter sur notre maire bien aimé, qui ne nous avait pourtant point habitué à pareille folie. Ce n'est qu'hier qu'ils mirent enfin bout à bout les indices laissés par deux malfaiteurs.
Il s'avera que deux de nos concitoyens avaient usé de sorcellerie pour déstabiliser et envouter Monsieur le maire qui n'était donc plus maître de ses actes. La police se demande encore comment les deux malfaiteurs ont réussi à apprendre pareil maléfice, mais une chose est sûre, ils sont à présent derrière les barreaux et on ne risque plus d'entendre parler d'eux !
Payda